Décrypter les emballages de nos fruits secs

Les applications proposant des classements et des notations de produits se multiplient et nous orientent désormais largement dans nos choix alimentaires. Certaines tiennent compte de la qualité nutritionnelle du produit, de la présence d’additifs nocifs, du label bio, d’autres encore intègrent le degré de transformation. Ainsi, elles peuvent parfois aboutir à des résultats contradictoires…Alors comment s’y retrouver ?  Les nutritionnistes s’accordent à dire qu’il n’existe pas de bons et mauvais aliments mais que tout est question de quantité, de fréquence et de variété ! Ces applications peuvent être intéressantes mais nous sommes également tous capables d’apprécier par nous-même la qualité d’un produit.

Voici quelques astuces simples et rapides pour décrypter rapidement et simplement les étiquetages de vos produits.

Les informations clés pour bien lire les étiquetages de nos produits :

 Afin d’informer au mieux le consommateur, tous les aliments présentés à la vente doivent répondre à des règles d’étiquetage fixées par la réglementation européenne. Pourtant, certaines étiquettes restent compliquées à déchiffrer. Voici les informations clés à connaître pour devenir de vrais experts :

  • La liste des ingrédients

> Commencez par privilégier les listes courtes d’ingrédients. Regardez également leur ordre d’énumération : ils sont classés par ordre décroissant d’importance. Ainsi, le premier ingrédient est celui présent en plus grande quantité dans la denrée.
Petite astuce : pour évaluer la qualité d’un produit, vous pouvez repérer les pourcentages d’ingrédients clés, lorsqu’ils sont indiqués*. Par exemple : le % de viande dans un plat cuisiné ou bien le % de fruits dans un jus de fruits.
*L’expression en % n’est obligatoire que pour les ingrédients mis en valeur sur l’étiquetage par un visuel ou dans la dénomination de vente.

> Si vous êtes allergiques ou intolérants, sachez que les allergènes sont obligatoirement mis en évidence en gras ou souligné dans la liste des ingrédients.

> Concernant le grand sujet des additifs, revenons d’abord à la définition : il s’agit de substances ajoutées intentionnellement aux aliments pour les conserver, améliorer leur aspect, leur texture ou leur goût par exemple. Vous pouvez les repérer dans la liste des ingrédients par l’indication de leur catégorie (exemple : conservateur) suivi de leur nom spécifique (exemple : sorbate de potassium) ou de leur numéro E (exemple : E202)
Préférez bien entendu les produits avec un nombre limité d’additifs, ce qui vous garantit un faible degré de transformation. S’ils font l’objet de nombreuses critiques, tous les additifs ne doivent pas pour autant être bannis. Il est important de souligner que certains d’entre eux sont indispensables à la qualité sanitaire d’un produit (comme les conservateurs par exemple qui empêchent la dégradation des aliments). De plus, tous les additifs font l’objet d’une évaluation régulière par les autorités, qui n’autorisent qu’une liste restreinte de substances considérées comme sans danger pour la santé.

Vous pouvez consulter le classement d’UFC que Choisir :  https://www.quechoisir.org/comparatif-additifs-alimentaires-n56877/

  • Le tableau des valeurs nutritionnelles

Energie :

L’énergie est le « carburant » de notre corps, nous en avons besoin pour vivre. On estime qu’un homme a besoin d’environ 2600 kcal/ jour et une femme, 2100 kcal par jour. Néanmoins, ne vous fiez pas uniquement à la valeur calorique ! En effet elle n’est pas révélatrice de la qualité nutritionnelle d’un produit. Je m’explique : pour une même valeur calorique, certains aliments « plaisir » vont apporter de l’énergie sans autres bénéfices nutritionnels ; a contrario, des aliments « santé » vont fournir en plus des vitamines, minéraux et oligoéléments, indispensables à votre vitalité. Pour résumer, on peut parler de « calories vides » et de « calories pleines ».

Matières grasses :

Elles pâtissent d’une image souvent négative, associée au surpoids ou à certaines pathologies alors qu’elles possèdent de nombreux rôles clés au sein de l’organisme. Tout est une question de quantité mais aussi de qualité.

Acides gras saturés :

Limitez la présence d’acides gras saturés (provenant notamment d’huiles végétales comme l’huile de palme ou l’huile de coprah) car, consommés en excès, ils peuvent être des facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires et de surpoids. Privilégiez le « bon » gras, comme les omégas 3 qui participent au bon fonctionnement de notre système cardiovasculaire et cérébral. Leurs quantités ne sont généralement pas indiquées dans les valeurs nutritionnelles.

 Les fruits secs ont tout bon !  Ils sont non seulement pauvres en acides gras saturés, mais également riches en omégas 3, ce bon gras si bénéfique à notre santé

Glucides :

Ils sont les principaux carburants de l’organisme. Le cerveau par exemple ne peut fonctionner qu’avec l’apport de glucides. La valeur « glucides » fait référence aux glucides totaux. Dans cette famille, on distingue ensuite les glucides simples communément appelés « sucres » et les glucides complexes. Les sucres vous procurent de l’énergie très rapidement et peuvent donc être intéressants dans le cadre d’une collation avant un effort physique ou intellectuel par exemple. A contrario, les glucides complexes fournissent de l’énergie sur la durée à notre organisme mais ils ne font pas l’objet d’un étiquetage.

Dont Sucres :

Il est conseillé d’essayer de réduire sa consommation de sucres. Commencez par limiter les produits contenant du sucre ajouté. Et méfiez-vous principalement des sucres cachés (dans des recettes salées par exemple).
A noter : la valeur « sucres » dans le tableau des valeurs nutritionnelles, ne correspond pas forcément à du sucre ajouté. Il peut s’agir de sucres naturellement présents dans l’aliment. C’est notamment le cas des fruits séchés qui contiennent une quantité importante de sucres ; or il s’agit exclusivement du sucre naturellement présent dans le fruit. Ils constituent donc la collation idéale avant votre activité physique, une grosse réunion ou un examen !

Fibres

Les fibres ont une action bénéfique sur la santé intestinale et sur le transit. Pourtant, nous n’en mangeons pas assez : en France, nos apports en fibres seraient 50% inférieurs aux recommandations ! (source : apport INCA 3, Anses, 2017)

Les fruits secs sont une source particulièrement intéressante de fibres. Une consommation quotidienne est donc un bon moyen d’augmenter nos apports !

Sel :

La valeur « sel » figurant dans le tableau des valeurs nutritionnelles peut correspondre à du sel ajouté (s’il figure dans la liste des ingrédients) ou à du sodium naturellement présent dans l’aliment ou l’ingrédient. Le sodium est un élément indispensable à l’équilibre de notre organisme mais nous en consommons trop. Le PNNS (Programme National Nutrition Santé) recommande de ne pas dépasser 8g de sel/jour chez les hommes et 6,5g/jour chez les femmes. Repérez la place du sel dans la liste des ingrédients et favorisez les produits sans sel ajouté ou à teneur réduite en sel. Cette dernière allégation signifie que le produit contient 25% de sel en moins par rapport à la moyenne du marché sur la même catégorie. Ce n’est pas négligeable !

  • La portion

Les portions recommandées varient selon l’âge, le sexe et le niveau d’activité physique. Les valeurs nutritionnelles sont exprimées pour 100g de produit mais il est important de tenir compte de la portion conseillée lorsque celle-ci est indiquée.

Les portions recommandées des produits SUN ont été calculées par des nutritionnistes et ajustées en fonction du contenu de chaque produit. Elles sont généralement autour de 30 grammes, ce qui correspond à une poignée, portion idéale pour une collation équilibrée.

N’oubliez pas que l’équilibre alimentaire réside avant tout dans la variété des aliments consommés. Manger de tout est donc le secret d’une bonne santé !

  • L’origine des matières premières

La réglementation européenne n’impose pas la mention de l’origine des matières premières sur les packaging (à l’exception des produits carnés et laitiers). Mais chez Sun, nous estimons que vous avez le droit de savoir, nous avons donc mis à disposition une carte interactive sur notre site : http://www.color-foods.com/nos-matieres-premieres-et-filieres/

N’hésitez pas à aller la consulter !

En pratique ! Zoom sur deux produits SUN :

Partager cet article